Home 2021 juin 03 RETOUR SUR LE WEEK-END EUCHARISTIQUE

RETOUR SUR LE WEEK-END EUCHARISTIQUE


Les 10 et 11 avril dernier nous avons eu la joie d’accueillir les pères Missionnaires de la Très Sainte Eucharistie. Leur mission est composée de deux volets, la contemplation et la mission. L’adoration est au cœur de notre paroisse. Ils sont venus nous partager la joie de l’adoration et nous ont rappelé quelques attitudes spirituelles pour l’adoration.

Retenons quelques éléments de ces temps forts :


ENSEIGNEMENT DU PERE JERÔME

Adorer, mon père qu’est-ce que je fais pendant 1 heure ?

Nous sommes des hommes et des femmes de prière, cela fait partie de la vie chrétienne.

Père Jérôme nous partage 8 attitudes pour nous aider à vivre cette heure de prière.

  • Essayer de se décentrer de son moi. Le but est de rencontrer le Seigneur. Il faut un travail pour sortir de soi et se tourner vers le Seigneur.

Seigneur Jésus je crois que Tu es là, viens au secours de ma foi et j’espère que Tu me conduiras petit à petit au Ciel.

Faut-il commencer par la Foi, la Charité ou l’Amour ? Par l’AMOUR. Commencez votre adoration par un acte d’amour.

Demeurez en moi dit Jésus.

Merci Jésus pour ton amour pour moi.

  • Essayer d’être simple. L’adoration voilà une affaire bien simple, pleine de confiance en notre Seigneur.
  • Tenez-vous devant Jésus comme un pauvre petit enfant plein d’amour devant son père. Contentez vous d’un regard, toujours avec le désir d’être à Lui.

Ne pas avoir peur de sa foi, Jésus aime ma pauvreté.

  • Jésus travaille tout seul, il me change me convertit, il m’illumine.

Ste Thérèse nous dit : « Le signe que ma prière d’adoration a réussi c’est si j’ai plus d’amour pour mon prochain », c’est la charité.

  • Le principal obstacle à l’adoration ce sont mes soucis. « Venez à moi vous tous qui peinez sous le fardeau ». Jésus a besoin de mon Oui, si je dis oui ce n’est plus moi qui porte la croix, mais Jésus.

On veut du Ressuscité mais pas du Crucifié, et bien non la croix et la résurrection c’est comme les deux faces d’une même pièce.

  • La Grâce. L’eucharistie est Jésus présent en son corps, son âme et sa divinité. Nous sommes invités à répondre à l’amour de Dieu.

Il faut qu’on se laisse regarder, et qu’on regarde Jésus avec nos yeux de chair.

On devient ce que l’on contemple.

  • Il faut persévérer. La foi est un combat.
  • Quand on s’endort ce n’est pas grave, on peut être dans la béatitude.
PRECHE AUPRES DES JEUNES 

“On est fait pour aimer et être aimé”

Selon Benoît XVI, aimer c’est dire : “il est bon que tu existes”. L’amour vu comme un Oui, une approbation de mon existence. C’est l’amour de Dieu qui me fait exister.

Mes amis on a besoin de ce “oui, il est bon que tu existes”.

Nous sommes créés en vue de l’alliance de Dieu avec nous.

La création est en vue du dialogue d’amour entre Dieu et les hommes.

Tu as posé ton regard sur la beauté de ta créature.

Un deuxième oui nous est donné c’est la croix, RE-OUI de Dieu à moi.

Ce second oui est notre renaissance.

Nous sommes appelés à participer au OUI de Dieu et en disant OUI aux autres aussi.

Ce oui de Dieu dans la création et dans la rédemption c’est Jésus, nous sommes aimés par Jésus. Il faut que je me laisse aimer par Jésus à mon tour.

L’amour de Dieu se manifeste par l’amour de Jésus dans l’eucharistie.

Quel est cet amour dans lequel nous devons croire (ce n’est pas automatique) ? C’est l’amour que Jésus Christ nous témoigne dans son Eucharistie. Jésus vient lui-même dans l’Eucharistie.  Il n’y a pas d’intermédiaire avec le roi des rois, il vient humble.

Ce oui de Jésus se manifeste par sa patience.

Pourquoi est-il présent jour et nuit sur autant d’autels et dans tant de tabernacles et personne ne vient prendre les grâces qu’il offre ?

Quelle merveille d’amour et de patience !

Jésus est très doux. Il n’a que de la compassion pour l’autre.

Ne rentrez pas dans le piège de l’agressivité.

Supportez vous les uns les autres et pardonnez-vous les uns les autres.

Demandons à Jésus la grâce de pardonner.

Pour être doux, il faut s’approcher de Jésus Eucharistie. Faisons de la communion notre provision de douceur pour la journée.



Pour en savoir plus sur l’organisation de l’adoration permanente dans la chapelle Ste Clotilde et vous inscrire à un créneau d’adoration, cliquez ici !




Quelques retours des paroissiens à la sortie de ce WE eucharistique

“Pratiquant l’adoration depuis tant d’années, je dirais juste, qu’il est toujours bon de réentendre parler des grâces de la contemplation de jésus présent dans la Sainte Hostie. Ce qui m’a touché est la joie et la sérénité qui se dégageait de ce prêtre, on sentait qu’il vivait vraiment ce qu’il enseignait à l’ambon !”

——

“J’ai été saisi par la grâce de l’adoration eucharistique, ou plutôt je l’ai comprise, en Terre Sainte  en 1988 ….
Cette prière est devenue vitale pour moi, je dirais comme on se lave les dents matin et soir, on ne peut plus s’en passer.
On croit que c’est compliqué , mais c’est tellement simple !
Un temps gratuit, de silence, de cœur à cœur avec celui qui guide ma vie, un rendez-vous d’amour.
Sur la croix Jésus a crié  “j’ai soif”, il a ensuite précisé , j’ai soif d’être aimé.
Dans la contemplation de Jésus présent au très Saint Sacrement, je me laisse aimer et je L’ aime en retour.
C ‘est un temps si précieux et vitalisant où je peux à la fois déposer mes soucis , mes faiblesses, et en même temps dire une prière de louange , rendre grâce pour les bienfaits, confier le monde, les chercheurs de Dieu, les malades, notre paroisse, nos prêtres etc …
Que du bonheur ! ce temps me permet aussi de voir Jésus dans les personnes que je rencontre ensuite.
C ‘est un temps d’abandon et de confiance, sans attendre rien en retour ! mais retour et fruits de joie sont bien là !!”