Pour faciliter la réception de nos nouvelles, merci d'ajouter jeannedarc-versailles@bonnenouvelle.info à vos contacts

Voir en ligne : https://jeannedarc-versailles.com/spip.php?page=colonneedito
Messes votives
 - Messes votives
Samedi 8 décembre 10:30-11:30 - Eglise Sainte-Jeanne d'Arc

Mariage
 - Mariage
Dimanche 10 février 2019 10:00-11:00

Adoration
 - Adoration
Vendredi 5 octobre 19:30-20:30 - Eglise Sainte-Jeanne d'Arc

Foi et Lumière
 - Foi et Lumière
Dimanche 14 octobre 10:30-16:30 - Chapelle Saint-Joseph

Equipes Saint-Vincent
 - Equipes Saint-Vincent
Mardi 25 septembre 14:30-16:30

« Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous ». Mc 9,35


Quel paradoxe ! Et quelle étrange consigne, dirions-nous, de la part d’un maître qui se préoccupe du bien de ses disciples ! Seulement, ce maître est Dieu, et nous autres, nous sommes des êtres humains. Une fois encore Jésus met en évidence la différence radicale entre la logique divine et la logique humaine. Tout commence par l’annonce de la passion : « le fils de l’homme est livré aux mains des hommes, ils le tueront et, trois jours après sa mort il ressuscitera. » (Mc 9,31) De la bouche de Jésus, sortait ainsi une déclaration grave, qui devrait susciter auprès de ses disciples, émoi, frayeur et terreur. Mais, profondément ancrés dans leur logique humaine, ces derniers n’avaient pour unique préoccupation, que la splendeur de leur grandeur. Ils étaient loin de comprendre que la grandeur qu’ils recherchaient, n’est que flétrissure tant qu’elle ne s’appuie sur le socle de la croix annoncée par Jésus. La croix, instrument d’humiliation, devient grâce à Jésus, l’objet qui trace le chemin d’humilité qui mène à la véritable grandeur que seul Dieu confère. La logique divine, c’est donc l’humilité et l’abaissement. Et c’est dans cette logique que Jésus a voulu introduire ses disciples. Il nous la recommande encore (...)