Paroisse Sainte-Jeanne d’Arc - Versailles
http://jeannedarc-versailles.com/Ne-va-pas-te-mettre-a-la-premiere
          Ne va pas te mettre à la première place

Ne va pas te mettre à la première place

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 23 octobre 2007
  • réagir
  • 0 vote

Homélie pour le 22ème dimanche du temps ordinaire Année C

2 septembre 2007


« Ne vas pas te mettre à la première place ». Courtoisie élémentaire… A table.
Ailleurs, c’est une autre question. Pour l’école, il faut ce qu’il y a de mieux. Le petit fera du russe et du javanais pour être dans la meilleure section. Uniquement pour obéir à l’Evangile des talents. C’est là où il fructifiera le mieux.

Mais Jésus ne parlait pas de travail : sa parabole décrit une noce. Le lieu de l’union, pas de la compétition. « Quand tu es invité à des noces… ». C’est-à-dire : « Quand tu es témoin de ce qu’il y a de plus grand en l’homme ». L’amour humain icône de l’amour de Dieu, et donc de Dieu lui-même. Et l’union à Dieu se vit en Jésus.

Le Christ, Agneau immolé, est bien celui qui tient la première place : « avant lui, rien ne fut » dit St Paul. Et pourtant, « Lui qui était dans la condition de Dieu s’est anéanti, prenant la condition de serviteur jusqu’à mourir, et à mourir sur une croix ». « Plus tu es grand, plus il faut t’abaisser » disait Ben Sirac. En ce sens, Jésus est bien l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier.

Mais « la puissance du Seigneur est grande » : Plus Jésus s’éloigne de sa condition divine, plus il manifeste l’union intime qu’il entretien avec le Père. Mets-toi donc à la dernière place. Ton mérite importe peu. Celui qui t’a invité te fera avancer plus haut par sa propre volonté. C’est le mystère de la grâce. « Seigneur, nous ne pouvons t’offrir que ce que nous avons reçu de toi » dit l’oraison d’offertoire.

Alors, en toute vérité, je pourrai rendre gloire à Dieu qui élève les humbles et disperse les superbes. J’aurai conscience d’être ce pauvre qui reçoit tout de Dieu, ce boiteux qui est porté par le Christ, cet aveugle qui marche à la lumière de la foi. Je serai témoin du Royaume qui est annoncé.

« Heureux les invités au repas des noces de l’Agneau ». En ce dimanche de rentrée, je viens donc à la rencontre de Celui qui m’invite. Quelle place ai-je spontanément occupé ? Ma place habituelle. La place aux côtés de ceux que j’aime, des amis que je retrouve. La place par défaut du retardataire. Ou la place debout, parce qu’il n’y avait plus de place.

Est-ce la place de celui qui a revêtu un habit de noces ? De celui qui attend du Christ la parole qui le fera monter plus haut ? De celui dont la vie se subordonne à cette parole, selon l’appel que St Benoît lançait à ses disciples : « Ecoute mon fils, les préceptes du maître et tends l’oreille de ton cœur ».

Quelle est donc la place du Christ dans la vie que j’organise pour cette nouvelle année ? Est-il la perle rare que j’achète au prix de tous mes autres biens ? Celle que j’obtiens en donnant plus que mon superflu. « Là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur » (Mt 6,21).

Si la foi, ma réponse d’amour au Seigneur, est mon trésor, je privilégie ce qui la renforce : l’Eucharistie célébrée dans la messe et adorée dans le silence du temps offert, le sacrement de la réconciliation, tout ce qui peut contribuer à approfondir sa connaissance. Et je ne la garde pas seulement pour moi : je prévois dans ma vie des moments et des lieux où je témoigne de ce qui me fait vivre. « Malheur à moi si je n’annonçait pas l’Evangile ».

P. Sartorius

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Horaires de messes

newsletter


Agenda

Rendez-vous


-