Paroisse Sainte-Jeanne d’Arc - Versailles
http://jeannedarc-versailles.com/Les-enfants-et-la-messe
      Les enfants et la messe

Les enfants et la messe

Récollection des catéchistes

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 11 décembre 2007
  • réagir

La célébration eucharistique est, pour les enfants, une mystagogie, mot qui commence comme mystère et qui finit comme pédagogie. Cette démarche cherche à conduire progressivement dans le mystère.

Enseignement du Père Sartorius pour la récollection des catéchistes à l’abbaye de Limon, le mardi 11 décembre 2007.


L’initiation chrétienne

L’initiation chrétienne se réalise en trois sacrements : le baptême, la confirmation et l’eucharistie.

« En participant à l’assemblée eucharistique, les néophytes mangent et boivent la chair du Fils de l’homme pour avoir en eux la vie éternelle et manifester l’unité du Peuple de Dieu » (Rituel de l’Initiation Chrétienne des Adultes p.11).

« C’est au Peuple de Dieu, c’est-à-dire à l’Eglise qui transmet et nourrit la foi reçue des Apôtres, que revient en premier lieu le soin de préparer au baptême et de former les chrétiens » (RICA p.13).

L’initiation chrétienne des adultes comprend 3 étapes : l’entrée en catéchuménat, l’appel décisif, les sacrements de l’initiation. Ces étapes jalonnent des périodes de recherche et de maturation, qui sont au nombre de quatre : la première évangélisation, le catéchuménat, la purification et l’illumination, et la mystagogie.

Ce dernier temps est ainsi défini : les nouveaux baptisés y recueillent l’expérience et les fruits des sacrements reçus et entrent plus profondément dans la vie et la mission de la communauté des fidèles. Les fidèles entourent alors les néophytes de leur charité et les aident à se sentir plus joyeux d’appartenir à la communauté des baptisés.

La mystagogie

Mystagogie, un mot qui commence comme mystère et qui finit comme pédagogie : il désigne la démarche qui cherche à conduire progressivement dans le mystère. Le mystagogue a cette magnifique mission de conduire celui qu’il accompagne au cœur du mystère qui n’a jamais fini de se révéler.

Le rituel de l’initiation chrétienne des adultes présente la mystagogie comme un temps. Essayons d’en repérer quelques aspects importants :

  • Le temps de la mystagogie est situé comme temps qui conclut l’initiation chrétienne. Il fait donc partie de cette initiation à part entière. C’est dire que les sacrements de l’initiation chrétienne ne sont pas le point d’arrivée du temps du catéchuménat ou de la catéchèse, mais qu’il faut aussi les considérer comme départ d’un temps nouveau, comme source. Toute la vie chrétienne aura ensuite cette dimension qui consiste à considérer les sacrements comme des points d’ancrage et comme des sources. Ce temps est donc situé après la célébration du baptême. (RICA §236 RR 37)
  • Le temps de la mystagogie est plus particulièrement lié au temps pascal. Les messes des dimanches de Pâques constituent les temps forts de la mystagogie et sont désignées comme « messes des néophytes. » Le mot néophyte désigne les nouveaux baptisés et se traduit littéralement par « nouvelle pousse. » Redécouvrir l’importance de la mystagogie demandera que l’on valorise le temps pascal sur le plan pastoral. La fête de Pâques n’est donc pas seulement un point d’arrivée du carême, mais l’ouverture de la cinquantaine d’allégresse qu’est le temps pascal.
  • Le temps de la mystagogie est proposé aux néophytes, mais implique toute la communauté. (RICA §236 RR 37) Si des temps spécifiques peuvent être proposés aux nouveaux baptisés, il conviendra donc de veiller à ce que la communauté soit participante notamment dans la célébration eucharistique. L’eucharistie est par excellence la mystagogie du mystère pascal : elle nous fait vivre à nouveau le passage, la pâque. Par le baptême, nous sommes plongés dans la mort avec le Christ pour avoir part à sa résurrection, dans chaque eucharistie nous actualisons ce mystère.
  • Le temps de la mystagogie invite les parrains ou marraines à jouer un rôle particulier pour aider et accompagner leurs filleuls (RICA § 238, 239 & 240).
  • Le temps de la mystagogie s’appuie sur l’expérience nouvelle et personnelle de la vie sacramentelle et communautaire des néophytes. Pour répondre aux questions des néophytes, le catéchiste s’appuie sur l’expérience du sacrement vécu. Voici un exemple lors d’un rassemblement de néophytes. L’un d’eux pose cette question : « aujourd’hui, nous avons la flamme en nous, comment la garder vivante ? » L’évêque lui répond : « rappelez-vous ce que les chrétiens ont fait au début de la veillée pascale. Ils se sont transmis la lumière. Le meilleur moyen de garder la flamme, c’est de la donner aux autres, parce que si on la perd, on peut la retrouver chez les autres ».

Les finalités de la mystagogie

Le Directoire Général pour la Catéchèse (DGC §89), se référant à l’époque patristique rappelle les deux grandes finalités de la catéchèse mystagogique « qui aidait à intérioriser ces sacrements et à s’incorporer dans la communauté. »
- a) Intérioriser les sacrements

Expérience : connaissance, participation.

« Les néophytes acquièrent une intelligence plus complète et plus fructueuse des mystères grâce avant tout à l’expérience des sacrements reçus et à la catéchèse qui l’accompagne. Ils ont en effet un cœur renouvelé, ils ont goûté plus intiment la Bonne nouvelle de Dieu, ils sont entrés en communion avec l’Esprit Saint et ont expérimenté comme est bon le Seigneur. Dans cette expérience propre aux chrétiens et développée par leur manière de vivre, ils puisent un nouveau sens de la foi, de l’Eglise et du monde » (RICA p.163).

- b) Incorporer à la communauté

L’incorporation à la communauté révèle que ce que nous visons dépasse l’intégration dans un groupe. En devenant filles ou fils d’un même Père, nous entrons en fraternité avec le Fils Unique, mais aussi avec les autres chrétiens : nous devenons membres les uns des autres (1Co 12, 5). La messe exprime ce souhait au cœur de la prière eucharistique : « nous te demandons que nous soyons rassemblés en un seul corps. » L’intégration des néophytes dans des participations concrètes à la vie communautaire est comme un signe qui renvoie à une réalité ecclésiale et spirituelle plus grande : l’incorporation. S’il s’agit d’aider les nouveaux baptisés à trouver leur place, il s’agit aussi de donner un sens aux engagements qui sont pris. L’expérience des nouveaux baptisés rejaillit ainsi sur l’expérience de la communauté.
Messe et catéchèse

- a) Vivre le mystère du Christ

Accueillir les enfants à la messe suppose de les faire entrer dans le mystère du Christ.

  • intelligence des textes des chants
  • explication de la Parole de Dieu
  • explication des rites et de leur sens
  • initiation à l’intériorisation de la prière, du sacrement

« Eduquer au silence, apprendre les gestes et les signes de la prière et leur sens (signe de croix, attitudes physiques de la prière qui expriment l’adoration, la vénération, la louange).

Apprendre à lire les symboles et des expressions de l’art sacré, à prier avec son cœur, les premières prières, mais aussi des psaumes et des chants supports authentiques de la prière » (Orientations diocésaines pour la catéchèse p.15).

- b) Incorporer à la communauté

Les enfants doivent découvrir qu’ils tiennent une place au sein de la communauté paroissiale. Il ne s’agit pas de former une sous-communauté catéchétique. Il ne s’agit pas non plus de les écarter de cette communauté sous prétexte qu’ils sont plus jeunes, ou moins pratiquants, ou moins intégrés socialement.

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Horaires de messes

HORAIRES d’ÉTÉ Horaires et Infos pratiques

ACCUEIL des nouveaux arrivants

Dimanche 17 septembre : messe à 11h00 à l’église Ste-Jeanne d’Arc suivie d’un apéritif ;
Dimanche 1er octobre : messe à 11h15 à la chapelle St-Joseph suivie d’un apéritif.

Nous vous invitons à réserver la date du samedi 18 novembre pour un dîner d’accueil dans la crypte de l’église.

newsletter


Agenda

Rendez-vous


-