Paroisse Sainte-Jeanne d’Arc - Versailles
http://jeannedarc-versailles.com/Garanti-trois-ans
          Garanti trois ans

Garanti trois ans

Homélie pour le 33e dimanche du temps ordinaire année B

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 15 novembre 2009
  • réagir

Faites-vous attention à la garantie, quand vous achetez du matériel ?


Réfléchissez. Quelle est la durée de vie des objets qui vous entourent.
Faisons l’inventaire.
- Mon briquet. 3 semaines. Le dernier m’a été piqué par les enfants de chœur.
- Mon chapelet. 2 ans J’ai perdu le dernier à Vézelay à la Toussaint 2007.
- Mon téléphone. 3 ans. Le dernier n’avait plus de batterie.
- Mes lunettes. 8 ans. Il paraît que je devrais changer. Elles ne sont plus très "in".

Qui dit mieux ?

Attendez ! Le clou : mon cartable d’écolier. Je l’ai depuis la 8e. Et je m’en sers encore !

Jésus a bien raison. Les choses de ce monde passeront.

Et pourtant je m’y accroche. Qui parmi vous pourrait vivre sans électricité, sans internet, sans mobile, sans soirées versaillaises ?

Réfléchissons. Qu’est-ce qui ne passera pas ?

"Mes paroles ne passeront pas" dit Jésus.

"Le Ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas".

Il ne s’agit pas d’une prophétie à la Madame Soleil (la femme de Louis XIV comme chacun le sait).

Il s’agit d’une parole pour aujourd’hui. Car "le Fils de l’homme est proche, à votre porte."

L’annonce du retour glorieux du Christ est bonne nouvelle pour aujourd’hui. Aujourd’hui, maintenant, dans cette messe, Jésus donne sa vie pour moi et me communique la vie divine. La liturgie nous le redit sans cesse. A Noël : "Hodie, Puer natus est", aujourd’hui un enfant nous est né. A Pâques : "Haec dies quam fecit Dominus", voici le jour que fit le Seigneur.

La vie de foi est d’abord pour aujourd’hui. Aujourd’hui, ai-je construit sur du roc ? Ai-je fait attention à ce qui dure ? Ai-je aimé Dieu et mon prochain ? Ou au contraire, ai-je cédé au désespoir devant le mal, la souffrance, la trahison ? Ai-je douté de Dieu ?

Non, car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. ( Romains 8/ 38-39).

1 réaction


21 novembre 2009 20:14, par dominique

votre texte est profond, logique avec de l’humour en prime !!

Surtout ne pas s’attacher, on n’emportera rien au paradis, je le pense

depuis longtemps ! A demain

- repondre message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Horaires de messes

Inscription pour accueillir la statue "Père de miséricorde"
ici

Le film de la soirée compassion : ici

newsletter


Agenda

Rendez-vous


-